Vienne Condrieu Agglomération - Vienne Condrieu Agglomération - https://www.vienne-condrieu-agglomeration.fr -

Politique de la ville

La politique de la ville vise à réduire les écarts de développement au sein des villes, à restaurer l’égalité républicaine dans les quartiers défavorisés et à améliorer les conditions de vie de leurs habitants. 

La Politique de la ville fédère l’ensemble des partenaires institutionnels, économiques, associatifs, et inscrit dans un document unique leurs actions au bénéfice de quartiers en décrochage. Elle est mise en œuvre localement dans le cadre des contrats de ville.

Info (+)

Consulter le contrat de ville de Vienne Condrieu Agglomération 2015-2020 [1]

Les quartiers politique de la ville de Vienne Condrieu Agglomération

En 2015, des quartiers prioritaires, appelés politique de la ville ont été définis en fonction du revenu des habitants. Sur le pays viennois, 6 quartiers sont classés en politique de la ville.

Ville

Quartiers

Nombre
d’habitants

Revenu
fiscal médian

Chasse-sur-Rhône

Les Barbières

1 320

10 800 €

Pont-Évêque

Le Plan des Aures

1 170

9 500 €

Vienne /
Pont-Évêque

Les Genêts – Cancanne – Charlemagne

1 630

10 800 €

Vienne

Estressin

2 230

10 200 €

La Vallée de Gère

2 770

8 400 €

Malissol

1 550

10 700 €

TOTAL

10 670

–           

Le contrat de ville repose sur 3 pilliers

Le développement de l’activité économique et de l’emploi

Le contrat de ville intègre des mesures pour encourager la création et le développement des entreprises, soutenir le commerce de proximité et l’artisanat.

 

La cohésion sociale

Le contrat de ville prévoit les mesures de soutien aux équipements sociaux, culturels, sportifs, et aux associations assurant le lien social sur le territoire. Ils assurent un investissement complémentaire des partenaires du contrat de ville dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la justice.

 

Le cadre de vie et le renouvellement urbain

Le contrat de ville programme les créations d’équipements, la mobilité dans le parc résidentiel et l’installation de nouvelles activités dans le quartier. Enfin, dans les territoires qui bénéficient du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), les contrats déterminent les objectifs opérationnels de transformation du quartier et de mixité sociale.

Info (+)

Des habitants, directement associé à la démarche

La loi du 24 février 2014 prévoit la mise en œuvre d’une véritable démarche de co-construction avec les habitants.  Elle donne un cadre concret et précis pour cette co-construction, avec la mise en place de « conseils citoyens » dans chaque quartier prioritaire. Ils doivent favoriser l’expression de la parole des habitants, notamment ceux qui sont éloignés des processus traditionnels de participation, pour permettre la prise en compte de leur point de vue sur le fonctionnement de leur cadre de vie, de leurs besoins et aussi de ce qu’ils peuvent apporter à la vie du quartier et aux solidarités de proximité.

Sur le pays viennois, 5 conseils citoyens sont constitués.

En effet, après le conseil citoyens de vallée de Gère en septembre 2015 et celui de Malissol en décembre 2015, l’année 2016 a vu la mise en place des conseils citoyens des barbières, à Chasse-sur-Rhône, en mars, d’Estressin en juillet et de Pont-Évêque en octobre.

La programmation annuelle

Tous les ans, les associations et structures de proximité peuvent demander des subventions pour des projets répondant aux priorités qui ont été définies.

Ainsi, de fin août à début octobre, il est possible d’adresser des projets à Vienne Condrieu Agglomération.

D’octobre à décembre, ces dossiers sont étudiés. Les équipes de Vienne Condrieu Agglomération et des communes de Vienne, Chasse-sur-Rhône et Pont-Évêque étudient les projets et se mettent en lien avec les porteurs pour les aider à rendre leur projet le plus pertinent possible.

En janvier, les différents financeurs (État, Région, Vienne Condrieu Agglomération, Ville de Vienne, Chasse-sur-Rhône, Pont-Évêque, Caisse d’allocations familiales, Caisse des dépots) attribuent des subventions en fonction des projets et des priorités définies.

[5]