Habitat

  • Les enjeux de l’Habitat dans l’agglomération

    Plus de 28 000 ménages habitent sur le territoire de Vienne Condrieu Agglomération. La moitié de ces ménages est propriétaire de son logement (55%). Les autres ménages sont locataires dans le parc public (22%) ou dans le parc privé (21%).

    Les petites communes de l’agglomération se sont beaucoup développées dans la période récente, par la construction de nombreuses maisons individuelles. On dit que leur parc de logement est très « spécialisé » : il répond de façon insuffisante aux besoins de plus en plus diversifiés des ménages. Le parc locatif est encore peu développé et les loyers sont vite élevés en dehors du parc social.

    De plus, l’augmentation des prix du foncier dans toutes les communes de l’agglomération pénalise l’accession à la propriété des ménages les plus modestes. En 2015, le prix de vente moyen d’une maison dépassait les 250 000 € sur l’agglomération.

    Ces phénomènes entravent le parcours résidentiel des ménages : il est par exemple difficile pour un jeune adulte qui souhaite quitter le domicile de ses parents de trouver un petit logement locatif correspondant à ses ressources dans la commune où il a ses attaches. De même une personne âgée qui souffre d’isolement peut difficilement envisager de revenir vivre au centre du village, a fortiori si ses revenus sont modestes.

    Les communes urbaines offrent une plus grande diversité de logements ; elles souffrent néanmoins d’une perte d’attractivité résidentielle, en lien avec la déqualification de certains secteurs et/ou d’un certain type d’habitat. La réhabilitation du parc existant constitue à ce titre un enjeu essentiel pour l’agglomération.  

    Le PLH cherche à répondre à ces différentes problématiques.