L’Agglo s’engage dans la lutte contre les frelons asiatiques


Publié le 21 avril 2022


Introduit accidentellement en France en 2004, le frelon asiatique est une espèce invasive qui s’est rapidement répandue sur la quasi-totalité du territoire français, du fait de sa capacité à se reproduire rapidement.

Afin de prévenir les conséquences d’une présence durable des frelons asiatiques sur l’économie (impact sur les ruches des apiculteurs), la biodiversité (prédation des insectes pollinisateurs) et la santé (si nid situé à proximité des habitations), une stratégie nationale de prévention, de surveillance et de lutte a été élaborée. En Auvergne-Rhône-Alpes ce dispositif est piloté par la Fédération Régionale des Groupements de Défense Sanitaire (FRGDS) et animé au niveau départemental par les Groupements de Défense Sanitaire (GDS).

Les actions menées visent principalement à repérer et détruire les nids, du printemps à l’automne, avant la sortie des fondatrices. En effet, un seul nid peut abriter 300 futures fondatrices, chacune étant susceptible de construire un nouveau nid. Un nid non détruit est donc l’assurance de plusieurs nouveaux nids dans le voisinage l’année suivante.

L’Agglo ayant été de plus en plus sollicitée par les communes et les habitants signalant la présence de nids de frelons asiatiques, les élus ont souhaité contribuer à la lutte contre cette espèce invasive, en signant une convention avec les Groupements de Défense Sanitaire du Rhône et de l’Isère afin de participer à la destruction des nids sur son territoire, destruction financée d’habitude par les propriétaires des terrains où se situent les nids (coût moyen par nid 200 €).

Grâce à cette convention, le coût de destruction d’un nid sera entièrement pris en charge.

 

Reconnaître un nid de frelons asiatiques

Deux types de nids peuvent être observés au cours de l’année :

LES NIDS PRIMAIRES

Caractérisés par un orifice à leur base, on les trouve dès les premiers beaux jours, au printemps, dans des endroits abrités : ruche vide, trou de mur, bord de toit.

Ils sont de petite taille (pas plus gros qu’un melon) et peuvent être confondus avec un nid de guèpes.

LES NIDS SECONDAIRES

Caractérisés par un petit orifice situé sur le côté, on les trouve au début de l’été à la cime des arbres, à proximité du nid primaire.

De forme sphérique ou en forme de poire, ils peuvent atteindre 80 cm de diamètre et 1 m de haut.

 

Reconnaître un frelon asiatique

Le frelon asiatique a un aspect plus sombre que le frelon européen. On le reconnaît facilement avec son thorax brun et noir, sa tête orange avec un front noir et son abdomen doté d’un gros anneau orangé. En vol, ses longues pattes jaunes traînent à l’arrière de son corps. Il se distingue aussi par son agilité et, contrairement à son cousin européen, il peut réaliser des vols stationnaires sur de longues durées, notamment près des ruches.

 

 

Comment signaler un individu ou un nid ?

Toute personne suspectant la présence d’un frelon asiatique ou d’un nid est invitée à en faire le signalement sur la plateforme de signalement en ligne :

www.frelonsasiatiques.fr

Joindre, si possible, une photo du nid ou du frelon. Chaque signalement est contrôlé pour s’assurer que ce sont bien des frelons asiatiques. Le Groupement de Défense Sanitaire (GDS) fera alors intervenir un professionnel pour détruire le nid, vous n’aurez rien à payer.

En cas de détection d’un nid, ne pas approcher de trop près (moins de 5 m) et ne pas chercher à le détruire vous-même car les frelons se sentant en danger peuvent attaquer !

Note : Ce dispositif est dédié à la surveillance du frelon asiatique, espèce exotique envahissante. Pour la destruction de nids de guêpes ou autre insecte, merci de contacter un désinsectiseur professionnel.

 

Info +

Ne pas confondre le frelon asiatique avec d’autres insectes

Crédit photo : Jérôme MARTINEZ